Le phubbing, vous ne connaissez peut-être pas ce mot, pourtant vous avez surement déjà été un « phubbeur » ou un « phubbé » !



Qu?est-ce que le phubbing ?

Qu?est-ce que le phubbing ?

Phubbing est un mot-valise formé à partir des mots anglais « phone » (téléphone) et « snubbing » (snober).

Le phubbing est l’acte d’ignorer des personnes physiquement présentes en consultant son téléphone plutôt que de communiquer avec elles. Un comportement antisocial qui s’est développé avec l’apparition du smartphone. 

Un comportement qui touche de nombreuses personnes

Un comportement qui touche de nombreuses personnes

En 2013, un sondage réalisé par la société d’étude de marché YouGov révélait que 27 % des Britanniques répondent à un appel pendant une conversation en face à face, 30 % en étant au restaurant et 19 % lorsqu’ils sont servis dans un magasin.

Ce comportement qui tend à se généraliser est même à l’origine de certaines initiatives de la part de bars et de restaurants, en offrant par exemple une ristourne aux clients qui accepteraient de laisser leur téléphone portable à l’entrée ou en coupant délibérément le WiFi et en apposant les désormais célèbres panneaux « ici pas de WiFi, parlez entre vous ».

Le phubbing, la ruine des relations

Le phubbing, la ruine des relations

Le phubbing s’est incrusté dans nos vies et, selon une étude de la Baylor university, 22,6 % des personnes interrogées avouent que cette manie cause des problèmes dans leurs relations amoureuses et amicales, qu’ils perçoivent comme « moins satisfaisantes ».

Et cette insatisfaction vis-à-vis des relations engendre une insatisfaction générale, voire de la dépression, souligne le professeur James Roberts, en charge de l’étude.

Pire, selon un sondage Vodafone repris par l’Obs, une Européenne sur 5 consulte son téléphone pendant l’amour !

Ce genre de situation mène, sans surprise, à des disputes, des insatisfactions et parfois même à une rupture. 

Un « jeu » sans fin

Un « jeu » sans fin

Une étude menée par des chercheurs de la Baylor University et présentée en juin dernier a montré que lorsqu’on se fait « phubber », on se tourne… Vers notre propre smartphone !

La personne phubbée, se sentant socialement exclue, a besoin d’attention qu’elle va chercher dans les réseaux sociaux virtuels plutôt que d’essayer de rétablir la communication en face à face.

Finalement, le phubbé phube à son tour lorsque l’autre décroche, qui retourne donc sur son téléphone chercher un lien social… C’est un cercle vicieux !

Marie Desbonnet

Sources :

  • Varoth Chotpitayasunondh, Karen M. Douglas. How “phubbing” becomes the norm: The antecedents and consequences of snubbing via smartphone. Computers in Human Behavior, 2016; 63: 9 DOI: 10.1016/j.chb.2016.05.018
  • Meredith E. David and James A. RobertsPhubbed and Alone: Phone Snubbing, Social Exclusion, and Attachment to Social Media. Journal of the Association for Consumer Research, 2017 2:2, 155-163
  • James A. Roberts, Meredith E. David. My life has become a major distraction from my cell phone: Partner phubbing and relationship satisfaction among romantic partnersComputers in Human Behavior, 2016; 54: 134 DOI: 10.1016/j.chb.2015.07.058

 



Leave a comment